Interview : 4 questions à Philippe Benassaya

ZoomLe 27 septembre, Philippe Benassaya, alors maire de Bois d'Arcy, a été élu avec 57,63 %, Député de la 11e circonscription des Yvelines. Il répond à 4 questions...

Au terme de cette élection inédite, pouvez-vous nous révéler ce qui vous a incité à être candidat ?
« Être maire sera toujours pour moi le plus beau des mandats. Pour autant, il faut savoir prendre ses responsabilités afin d'agir pour notre ville et pour les six autres villes qui composent la 11e circonscription des Yvelines. Je tenais à représenter notre ville et plus largement notre territoire dans les instances nationales. Cette décision n'a pas été facile à prendre compte-tenu de l'affection que j'ai pour Bois d'Arcy et ses habitants, mais elle a été murement réfléchie et vous pouvez être certains que mon dévouement pour servir les Arcisiens restera intact.

Concrètement, comment comptez-vous concilier votre mandat de député avec votre vie arcisienne ?
Ces six années en tant que Maire m'ont permis d'être au contact de la population et de prendre des décisions importantes pour le quotidien des habitants. Beaucoup de parlementaires n'ont pas eu la chance d'avoir cette expérience de terrain au contact quotidien des administrés. Je veux donc en faire une force et rester au plus proche des Arcisiens, et de tous les habitants de la circonscription. Mon rôle à l'Assemblée Nationale sera de faire remonter au plus haut niveau les bonnes pratiques du terrain, et les Maires en sont un des plus beaux exemples ! Ils sont trop souvent négligés par la majorité gouvernementale, et j'ai à coeur de pouvoir désormais porter leurs voix dans l'hémicycle. Je serai toujours accessible pour tous, comme je me suis toujours attaché à l'être depuis le début de mon engagement politique. Ce sera bien sûr différent, mais je ne quitte pas Bois d'Arcy, ma ville de coeur, j'y habite et je continuerai de suivre les dossiers et de soutenir l'équipe municipale.

Pourquoi devez-vous démissionner de votre mandat de Maire de Bois d'Arcy ?
Malheureusement, avec la loi promulguée en 2017, un député ne peut plus cumuler son mandat avec celui de Maire. Dans cette situation de cumul et en tant que parlementaire, je dois faire un choix dans les 30 jours suivant mon élection. Les Députés peuvent toutefois conserver un des mandats suivants : conseiller municipal, conseiller régional, ou conseiller départemental. Cette possibilité de cumul permet de conserver un ancrage local et une connaissance de certains dossiers locaux importants. C'est donc avec grand regret que je vais devoir quitter mes fonctions de Maire de Bois d'Arcy pour la fin du mois d'octobre. J'ai choisi mon Premier Maire-Adjoint, Jean-Philippe Luce, pour me remplacer et appliquer le programme pour lequel j'ai été élu en mars dernier.

Quelles seront vos priorités en tant que Député ?
Aujourd'hui ma priorité est de rétablir l'ordre républicain partout sur le territoire national, je souhaite que les peines soient strictement appliquées et que l'on donne à nos polices, notamment municipales, les moyens d'agir sans qu'elles ne soient constamment stigmatisées par la bien-pensance ! Je me suis également positionné, pour une écologie responsable, incitative et partagée par tous les Français. La défense de l'environnement est l'affaire de tous, et ne doit pas faire l'objet d'une vision punitive et caricaturale. La protection de la laïcité à la française sera aussi au coeur de mon action parlementaire. Toute atteinte à cette laïcité doit être sévèrement punie. Je suis convaincu que nous devons être instransigeants sur nos valeurs républicaines et défendre notre pays au nom de la cohésion nationale. Enfin, comme je vous le disais, je veux rester un élu de terrain, proche de vous, capable de faire remonter à l'Assemblée nationale les bonnes pratiques et les initiatives locales. La confiance qui m'a été accordée cette fois encore, ne fait que renforcer ma détermination à à porter ses valeurs au coeur de nos instances nationales ! ».