VILLE DE BOIS D'ARCY
Bandeau inférieur

La Mairie/Le député des Yvelines

Le député des Yvelines

Philippe BENASSAYA est né en 1964. Diplômé d’Histoire, il a été journaliste, assistant parlementaire et conseil en communication.

Il a été élu Maire de Bois d’Arcy en mars 2014, avec 57,5% des suffrages exprimés, à la tête de la liste du Renouveau pour Bois d’Arcy. Il est également devenu, Vice-président, en charge de la vidéoprotection à la communauté d’agglomération de Versailles Grand Parc (www.versaillesgrandparc.fr).

En mars 2020, sa liste "Bois d'Arcy avance !" a été élue avec 63,67 % des voix, largement devant celle menée par Jocelyne Hannier. Comme en 2014, Philippe Benassaya a convaincu les Arcisiens en arrivant en tête dans l'ensemble des bureaux de vote de notre commune.

Le maire de Bois-d’Arcy Philippe Benassaya (LR) arrive en tête lors de l’élection législative partielle sur la 11e circonscription des Yvelines au soir du premier tour, dimanche 20 septembre 2020.
Dimanche 27 septembre 2020, il confirme ce résultat au second tour, en recueillant 57,63% des voix face à Sandrine Grandgambe (Génération.s), première adjointe au maire de Trappes, qui totalise 42,37% des suffrages.

Philippe BENASSAYA est Conseiller départemental des Yvelines, en binôme avec Sonia BRAU, Maire de Saint-Cyr-l’Ecole, depuis mars 2015, pour le canton de Saint-Cyr-l’École qui regroupe 6 communes : Bois d’Arcy, Chavenay, Fontenay-le-Fleury, Rennemoulin, Saint-Cyr-l’École et Villepreux. (www.yvelines.fr)

Depuis 2016, Philippe BENASSAYA préside le Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement des Yvelines (www.caue78.fr).
Enfin, il est président de l’Agence Technique Départementale IngénierY (www.ingeniery.fr) depuis octobre 2017.

Philippe BENASSAYA est père de deux enfants. Il est l’auteur de deux ouvrages :
- Les Hussards Perdus de la République (2007),
- Les années Giscard (2011).

Écrire un message à M. Le Député

Philippe BENASSAYA, Maire de Bois d'Arcy, Conseiller départemental des Yvelines, Zoom

Philippe Benassaya, Député des Yvelines,
Conseiller départemental des Yvelines.

Permanence parlementaire :rencontrez Philippe Benassaya

Votre Député a ouvert une permanence à Bois d'Arcy, au centre de sa circonscription, afin de pouvoir échanger encore plus facilement avec vous.
En plus de sa présence régulière dans les sept villes de sa circonscription, M. le Député a mis en place, dès janvier, des permanences itinérantes dans chaque mairie. A Bois d'Arcy, ses permanences parlementaires se dérouleront dans des locaux dédiés situés au 65 avenue Paul Vaillant-Couturier. Cette permanence parlementaire est ouverte à tous.
Prendre rendez-vous Philippe
Benassaya et son équipe de collaborateurs parlementaires sont à votre écoute pour échanger sur l'actualité, les lois et les réformes, accompagner vos projets et vous guider dans vos démarches. La permanence de Bois d'Arcy est ouverte sur rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 18h. Vous pouvez prendre rendez-vous par téléphone au 06 45 21 64 52 ou par mail à permanence@philippebenassaya. fr.
L'ensemble des habitants de la circonscription pourra profiter de cette proximité avec Philippe Benassaya pour le rencontrer. Lors de votre rendez-vous, et en fonction de ses disponibilités, vous serez reçu par M. le Député ou par l'un de ses collaborateurs.
Pensez à bien indiquer avec précision l’objet de votre rencontre afin de leur permettre dans la mesure du possible de pouvoir travailler en amont sur le sujet traité.
Permanence parlementaire à Bois d'Arcy, 65 avenue Paul Vaillant-Couturier - du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 18h.
Vous pouvez prendre rendez-vous par téléphone au 06 45 21 64 52 ou par mail à permanence@philippe-benassaya.fr.

Question au Gouverment :intervention de Philippe Benassaya

Le 19 janvier 2021, dans le cadre du projet de loi sur le séparatisme dite loi sur les principes républicains, Philippe Benassaya a eu l’occasion de poser une Question au Gouvernement. Il interroge et constate notamment la faiblesse des décisions et des actes portés par le discours présidentiel du 2 octobre dernier aux Mureaux qui posait justement le problème du séparatisme islamique.
En effet, le titre même du projet de loi dont les Députés ont commencé l’examen en hémicycle n’y fait plus référence.
Ça commençait plutôt bien, mais à l’arrivée, tous les sujets essentiels ont été gommés. A la place, le texte omet soigneusement d’aborder les principaux ferments du séparatisme.
L’échange co-constructif n’étant pas au rendezvous, votre Député a donc demandé à M. le Premier Ministre quelles mesures pensait-il prévoir pour lutter efficacement contre le séparatisme islamiste qui nous attaque et nous menace chaque jour davantage ? Affaire à suivre...

Proposition de loi : une police municipale obligatoire pour les villes de plus de 10 000 habitants

Dans le cadre d'une proposition de loi, Philippe Benassaya souhaite renforcer les compétences des policiers municipaux et donner les moyens aux communes de sécuriser leurs habitants.
Plus d’un an et demi après l'annonce du Gouvernement sur le renforcement des moyens données aux policiers municipaux, les communes ne disposent toujours pas des compétences à la hauteur des espérances souhaitées pour mettre un terme aux menaces sécuritaires auxquelles elles sont confrontées.
L'objectif de la proposition de loi, présentée par le Député, est de donner les possibilités d’action aux policiers municipaux par rapport à leurs compétences, et pour les élus locaux d’ouvrir des possibilités de financement dans le recrutement de leur brigade.

Un service de sécurité au contact des citoyens
Dans les villes de plus de 10 000 habitants, la police municipale constitue une police de proximité indispensable. Les récents évènements ont démontré le rôle crucial qu'elle joue dans la gestion de la sécurité des communes.
Philippe Benassaya considère qu'il est nécessaire d’ouvrir une réflexion approfondie sur la place, le rôle, et le statut de la police municipale. C'est d'ailleurs en ce sens, que dès son arrivée aux responsabilités de Maire de Bois d'Arcy, Philippe Benassaya avait ainsi souhaité créer une police municipale en 2015.

Donner des moyens supplémentaires aux polices municipales

© Assemblée nationale

Grâce à son expérience acquise avec ses précédents mandats locaux, Philippe Benassaya fait entendre au sein de l'hémicycle les problématiques de terrain des policiers municipaux. La proposition de loi relative à la sécurité globale porte sur les outils de surveillance (caméras piétons, drones…) et la protection des forces de l’ordre (pénalisation de la diffusion malveillante de leurs images…) et renforce, par ailleurs, les polices municipales. Mardi 24 novembre, l’Assemblée nationale a adopté la loi en première lecture, elle doit désormais être étudiée par le Sénat.
C'est dans ce cadre que Philippe Benassaya a défendu plusieurs amendements. Un de ses amendements a d'ailleurs été adopté par le Gouvernement ! Les petites communes isolées, appartenant à une communauté d’agglomération ou de communes qui n'a pas la compétence sécurité, pourront désormais adhérer à un Centre de Supervision Urbain d'une agglomération voisine qui bénéficie de ce dispositif moderne.
Philippe Benassaya avait initié cette démarche dans le cadre de sa délégation à Versailles Grand Parc en créant le Centre de Supervision Urbain Intercommunal pour les villes de Bois d'Arcy, Fontenay-Le-Fleury et Saint-Cyr-l'Ecole.
L'amendement proposé par M. le Député sur la prorogation de la durée de validité de l’agrément de formation des policiers municipaux a, quant à lui, été refusé, bien que les agents de police municipale soient de plus en plus confrontés à la saturation des capacités du Centre national de formations de la Fonction publique et peinent à renouveller leurs habilitations obligatoires.

En images de la 11e circonscription : Votre député sur le terrain

Opération solidaire à Trappes
Les agriculteurs du Nord organisait une distribution de pommes de terre en direct. L'occasion pour Philippe Benassaya d'échanger avec les habitants durant cette crise sociale et sanitaire.

Zoom

Commémorations du 11 novembre
Philippe Benassaya a prononcé un discours à Bois d'Arcy, Saint-Cyr et Villepreux, et fait des déposer des gerbes en son nom dans les autres villes de sa circonscription.

Zoom

Maison d'arrêt de Bois d'Arcy
M. le Député est allé à la rencontre des représentants du personnel pénitentiaire de la maison d’arrêt de Bois d’Arcy pour échanger, entre autres, sur leurs conditions de travail.


Zoom

Commissariat d'Elancourt
Lors d'une rencontre avec Dominique Lasserre-Cussigh, commissaire de la circonscription de Trappes-Elancourt, M. le Député a abordé l'évolution du futur commissariat situé à Elancourt.

Zoom

Visite du Premier Ministre
Philippe Benassaya était aux côtés de Jean Castex lors de sa visite à l’entreprise Kone de Trappes, spécialiste des ascenseurs et escalators, pour soutenir l’apprentissage.

Zoom

Les premières actions de votre député

© Assemblée nationale

Dès le lendemain de son élection, Philippe Benassaya, votre Maire, devenu Député de la 11e circonscription des Yvelines, se saisissait de ses premiers dossiers.

Question au Gouvernement

Tous les mardis et mercredis, les députés peuvent interroger directement les ministres lors des séances de questions au gouvernement, retransmises en direct sur la chaîne parlementaire. Le 6 octobre 2020, Philippe Benassaya posait sa première question d'actualité dans l'Hémicycle. Quelques jours plus tôt le Président de la République évoquait son futur projet de loicontre le séparatisme. M. le Député a souhaité alerter le Gouvernement sur l'absence de mesures contre le séparatisme en milieu carcéral. C'est à cette occasion qu'il a également rappelé la situation extrêmement difficile du personnel pénitentiaire, notamment celui de la Maison d’arrêt de Bois d’Arcy en insistant sur l’urgence d’une action forte et déterminée.

Membre de la Commission finances
Un député appartient obligatoirement à l’une des huit commissions permanentes de l’Assemblée, dont la fonction principale est de préparer le débat qui aura lieu en séance publique et qui aboutira au vote de la loi. Chacune est spécialisée dans un domaine. Philippe Benassaya fait partie de la Commission des finances. Elle est chargée du contrôle et du suivi de l'exécution du budget de l'État français, des recettes et dépenses de l’État, des questions de monnaie et crédit, des activités financières intérieures et extérieures, du contrôle financier des entreprises nationales et du domaine de l’État.

Un amendement pour soutenir les pompiers
Mi-octobre 2020, l'Assemblée nationale examinait le projet de loi de finances pour 2021. C'est dans ce cadre que Philippe Benassaya a déposé un amendement en faveur des Services départementaux d'incendie et de secours, qui sont une composante essentielle de notre sécurité locale. Il souhaite renforcer l'accompagnement de l'Etat dans leurs missions d’assistance et de secours aux personnes en facilitant leur organisation matérielle. M. le Député souhaite qu’ils puissent bénéficier de l’exonération de la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE).

Suivez toute l'actualité de votre député sur www.assemblee-nationale.fr - rubrique Vos députés.

En bref...

Débat sur la situation dans les EHPAD
Votre député a assisté dans l’hémicycle pour le débat sur la situation sanitaire dans les EHPAD à l’issue des deux périodes de confinement. Ce débat a permis aux Députés d’exercer leurs missions de contrôle et d’évaluation des politiques publiques menées par le Gouvernement.
A cette occasion, il a été mis en exergue les résultats des travaux issus de la commission d’enquête sur l’impact de la Covid-19. Ces résultats étant des constats évidemment inacceptables pour Philippe Benassaya.
De ces débats ressortent, entre autres, que les établissements n’ont pas été équipés en masques avant la fin mars, que la prise en charge des personnes contaminées a été tardive en raison d’une absence de médicalisation de ces structures et par manque de matériel, qu’il manquait des lits de réanimation pour les patients âgés, et que le plan bleu, c’est-à-dire l’outil de gestion de crise, n’a été engagé que dix jours avant la date de début du premier confinement.

Commission spéciale chargée d’examiner le projet de loi confortant les principes de la République
Philippe Benassaya a intégré récemment la commission spéciale chargée d’examiner le projet de loi « confortant les principes républicains », ex loi dite contre le séparatisme. Il fait désormais parti des 70 députés sur 577 qui devront se prononcer sur cette loi. Le 16 décembre 2020 a eu lieu l’installation de cette commission. Les auditions des Ministres ont commencé et doivent passer en séance pour un examen final prévu au mois de février.

Philippe BENASSAYA, Maire de Bois d'Arcy, Conseiller départemental des Yvelines, Zoom

Rencontrez Philippe Benassaya
A la permanence à Bois d'Arcy
A partir du lundi 14 décembre, votre député ouvre sa permanence parlementaire à Bois d'Arcy.
Située au 65 avenue Paul Vaillant-Couturier, elle sera ouverte du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 14h à 17h et le samedi de 9h à 12h.
Prenez rendez-vous par téléphone au 06 45 21 64 52 ou par mail à permanence@philippebenassaya.fr.

Suivre son actualité
Sur son site internet
Inscrivez-vous à la lettre d'information de Philippe Benassaya depuis son site internet https://philippe-benassaya.fr et recevez tous les mois son actualité parlementaire à l'Assemblée ou en circonscription.
Sur les réseaux sociaux
Pour suivre en temps réel, les actualités de votre député, suivez-le sur Facebook et Twitter : @Benassaya78 @PhilipBenassaya

Quel est le rôle du Député ?
Un député est un parlementaire qui, à l’Assemblée nationale, participe au travail législatif, au travail de contrôle du Gouvernement et à l'évaluation des politiques publiques. 577 députés composent l’Assemblée nationale.

Philippe BENASSAYA, Maire de Bois d'Arcy, Conseiller départemental des Yvelines,

Un élu de terrain
S’il est un élu de la nation et se doit donc de représenter l’intérêt général, le député est également le porteparole de sa circonscription. Il est un relai privilégié des acteurs socioprofessionnels, des entreprises, des fédérations, mais aussi des particuliers et des associations de sa circonscription auprès des services de l’Etat.
Le député participe aux manifestations officielles dans sa circonscription ce qui lui permet de rencontrer et d’engager le dialogue avec les administrés de sa circonscription.