VILLE DE BOIS D'ARCY
Bandeau inférieur

Famille / Éducation/Restauration scolaire/Près de 60 000 barquettes plastiques en moins par an

Près de 60 000 barquettes plastiques en moins par an

Avec 4 ans d'avance, la municipalité met fin à l’utilisation des barquettes plastiques pour le conditionnement et le réchauffage des repas dans les cantines arcisiennes.

La loi EGalim instaure de nouvelles règles dans la composition des menus des écoles. Objectifs ? Offrir aux enfants des produits sains, lutter contre le gaspillage alimentaire et l’utilisation d’objets en plastique. Sans attendre l’échéance fixée à 2025, la Ville exige dès à présent du prestataire de restauration collective l’interdiction des contenants alimentaires de cuisson et de réchauffe en matière plastique. Une formation du personnel de restauration est prévue sur la manipulation des nouveaux contenants.
Des barquettes en cellulose, biodégradables et 100 % végétales
Les plats préparés par la cuisine centrale de Quadrature restauration sont conditionnés en barquettes celluloses biodégradables, plus respectueuses de la santé et de l’environnement. Ces barquettes collectives prêtent à sortir des fourneaux n'ont plus qu'à régaler les papilles de nos jeunes gastronomes… Par rapport aux bacs gastronomes en inox qui auraient également pu être une alternative, ces nouvelles barquettes en cellulose facilitent le travail des agents d'office et évitent les manipulations de charges lourdes.

En chiffres

En totale adéquation avec les valeurs portées par l’équipe municipale autour du développement durable et du bien manger, les barquettes biodégradables et compostables permettent de supprimer à Bois d'Arcy : 428 barquettes par jour, soit 1 712 barquettes par semaine. A raison de 140 jours d’école, cela représente 59 920 barquettes plastiques supprimées par an.

Préserver l'environnement
De la même manière, la Ville a également décidé d'interdire les bouteilles d’eau plate à usage unique et ustensiles en plastique notamment lors des pique-niques.
Des fontaines à eau sont installées à cet effet dans les réfectoires des établissements scolaires.

La loi EGalim, c'est quoi ?

ZoomLes établissements scolaires servant plus de 200 repas par jour sont concernés par la loi EGalim. Ces derniers devront, d'ici à 2022, proposer 50 % de produits durables (Label rouge, AOP, AOC), dont 20 % de bio.
Loin d’être prise de vitesse, Bois d'Arcy a anticipé ces mesures dans son nouveau marché de restauration scolaire. La loi Egalim du 30 octobre 2018 a fixé pour la restauration collective de nouvelles obligations lourdes à mettre en oeuvre, comme le fait d’acheter 50% de produits de qualité, labellisés, dont 20 % de bio d’ici à 2022, ou de bannir le plastique. Dans le cadre de cette loi et depuis le 1er novembre 2019, la Ville propose également au minimum un repas végétarien par semaine aux écoliers.

Ce qu'il faut retenir de la loi EGalim :
• Favoriser une alimentation saine et durable : 50 % de produits durables (dont des produits bio) dans la restauration collective publique à partir du 1er janvier 2022, intensification de la lutte contre le gaspillage alimentaire
• Réduire l'utilisation du plastique dans le domaine alimentaire : interdiction des contenants alimentaires de cuisson, de réchauffe et de service en plastique en restauration scolaire en 2025, interdiction d'utiliser des bouteilles d'eau en plastique dans les cantines scolaires en 2020.