BOIS D'ARCY
Bandeau inférieur

La Mairie/Finances locales/Budget 2017

Face au désengagement de l'état : la gestion rigoureuse de la municipalité

Dans un contexte économique national difficile marqué par une forte baisse des dotations de l'État, la Ville s'engage à poursuivre l'action locale avec des projets majeurs qui veront le jour ou démarreront en 2017.
Malgré un budget de plus en plus contraint, la municipalité anticipe toutefois la ville de demain en poursuivant l'aménagement urbain tout en maintenant un cadre de vie agréable dans une perspective durable. Des finances saines et une gestion rigoureuse permettront le maintien des objectifs.

Plus de 500 000 € de manque à gagner pour la ville

- 286 000 euros : Augmentation du FPIC Fond National de Péréquations des Ressources Intercommunales et Communales : ce que doit Bois d'Arcy aux communes dites défavorisées

- 208 000 euros: Baisse de la DGF Dotation Globale de Fonctionnement

- 95 000 euros : Baisse des droits de mutation

- 66 000 euros : Baisse de la dotation de péréquation de la taxe professionnelle

ZoomMalgré la poursuite inouïe des baisse de dotations de l'État, notre budget 2017 relève le défi de maintenir les taux de fiscalité depuis le début du mandat, de dégager un autofinancement positif et de financer de nouveaux investissements.

Michel Conte, Maire-Adjoint en charge des Finances

Comprendre...

Le budget municipal est l'acte fondamental de la gestion communale. Il comprend la totalité des dépenses et des recettes afférentes à l'exercice et à la collectivité considérés. En effet, en dehors du budget municipal, aucun projet ne peut démarrer, aucun chantier ne peut s'ouvrir, aucune prestation à la population ne peut se réaliser.
Le budget municipal est à la fois un acte de prévision et un acte d'autorisation. C'est un acte de prévision. Le budget constitue un programme financier évaluatif des recettes à encaisser et des dépenses à engager sur une année civile en distinguant les sections d'investissement et de fonctionnement.
C'est aussi un acte d'autorisation juridique par lequel le Maire, organe exécutif de la collectivité locale, est autorisé à engager les dépenses et percevoir les recettes votées par le conseil municipal.

Comment relever ce défi ?
>> Baisser les charges courantes (contrats de prestations de services, assurances,…)
>> Maîtriser les dépenses de personnel (non remplacement en cas de départ à la retraite, redéploiement des compétences en interne,…)
>> Valoriser les recettes (taxe locale sur la publicité extérieure, taxe de séjour, vente de terrains publics,…)
>> Innover et moderniser les services publics (application mobile, guichet unique,…)
Ce qui permet, entre autre, de ne pas augmenter les taux d’imposition pour la 3e année consécutive !

FISCALITÉ : PAS DE HAUSSE DES TAUX DEPUIS 2014
16,39%
Taxe d’Habitation
14,74%
Taxe sur le Foncier Bâti
54,46%
Taxe sur le Foncier Non Bâti

Chiffres clés du budget 2017

>> DÉPENSES DE FONCTIONNEMENT
18 996 641 €
• Salaires et charges sociales du personnel
• Entretien des rues, des espaces verts, des bâtiments publics
• Achat de fournitures diverses, charges, liées à l'action sociale et à l'enseignement
• Subventions versées aux associations
>> DÉPENSES D'INVESTISSEMENT
10 297 886 €
• Construction d'équipements
• Achat de gros matériels
• Achat de terrains et de bâtiments

Sur la base d’un billet de 100 €, combien d’euros sont dépensés pour :

EN BAISSEZoom