BOIS D'ARCY
Bandeau inférieur

La Mairie/Libre Expression

Libre Expression

Depuis octobre 2015, après modification du réglement intérieur du Conseil municipal, il a été décidé de proposer cet espace d'expression libre aux groupes politiques de la municipalité.

>> Tribunes : mai 2018

Tribune libre du groupe majoritaire « Renouveau pour Bois d’Arcy » 26 élus


Priorité aux familles
L’équipe municipale renforce ses actions à destination des familles. De la Petite Enfance en passant par la Jeunesse et les Seniors, tous les Arcisiens ont l’occasion de se retrouver à Bois d’Arcy. Les tout-petits profitent de nombreuses activités au sein des établissements de la Ville et au printemps ils participent à la semaine Petite Enfance. Les enfants et leurs familles sont toujours aussi enthousiastes lors de la Fête des familles, de la Nature ou de la Musique et surtout à l’occasion de la Saint-Gilles avec le feu d’artifice et le bal. Les jeunes pour leur part ne sont pas en reste : la Ville propose une multitude d’activités et de sorties pour les divertir, mais ce dont ils raffolent le plus ce sont les Arcydays au printemps et Arcygarden au début de l’été. Enfin, les Seniors ne sont pas oubliés puisque le CCAS organise des goûters, repas et après-midi dansants qui affichent à chaque fois complet. Pour compléter son action, l’équipe municipale a également mis en place plusieurs cérémonies comme le passage en 6e, la récompense des bacheliers ou la remise des cartes d’électeurs. Enfin dernier succès, les cartes avantages puisqu’en 4 mois la Ville a délivré 120 Pass' Jeunes et 300 Pass' Seniors !

Tribune libre du groupe d'opposition « Bien Vivre à Bois d’Arcy » 7 élus


Les subventions aux associations ont chuté de 230 000 € en 3 ans. Celle de la MJC est passée à 0 €, ce qui signifie liquidation judiciaire. Pendant 50 ans, la MJC a été respectée par 6 maires successifs. Depuis 2015 on la détruit en réduisant ses subventions. Résultats : licenciements économiques et incapacité financière de payer la totalité des charges (le dernier contrôle URSSAF en 2014 était ok). Quand on veut tuer son chien, on prétend qu’il a la rage : le maire affirme que la MJC était mal gérée et que la perte de subventions ne l’a pas affaiblie ! Rappelons que son adjointe à la culture a démissionné en 2015 pour protester contre la baisse des subventions. Elle écrivait alors : « Le point le plus important concerne la baisse de 35.000 €, soit de 20%, de la subvention à la MJC, association qui emploie 5 personnes et dont l'action culturelle est importante sur notre Ville, qui va mettre en péril la pérennité de son activité et ses emplois ». C’est clair. Même l’adjoint aux finances a déclaré, lors de l’AG 2015 de la MJC, qu’il ne remettait pas en cause sa gestion, mais lui n’a pas démissionné.